AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Le malheur peut-être un pas vers le bonheur...Quoi que le bonheur semble s'éloigner peu à peu."| Kiku Honda [Finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Japon/Kiku H.

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 30/12/2016

MessageSujet: "Le malheur peut-être un pas vers le bonheur...Quoi que le bonheur semble s'éloigner peu à peu."| Kiku Honda [Finit]   Dim 1 Jan - 2:36




Etat du Japon (1p)
Texte alternatif
Nom: Honda
Prénom: Kiku
Age: 18 ans
Date de naissance: Le 11 février.
Relations: Chine : C’est une relation très compliquée qui unit les deux. Si Chine fut un grand frère quelqu’un que le Japonais a longuement admiré et apprécié, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Maintenant, il est juste Yao ou Chine. Le Japonais ne le considère plus comme un grand frère allant jusqu’à nier tout lien avec lui. Il est donc en froid que ce soit à cause des guerres sino-japonaises ou des conflits actuels. Cependant, il y a quelque chose au fond de lui qui n'arrive pas à oublier le passé bien qu'il tente de l'étouffer autant qu'il peut, mais elle est forte.
Corée du Sud : Alors…Comment dire…S’il devait avoir une épine dans le pied, ça serait Yong Soo. Sans blague. Ce type et lui… C’est… Comme chien et chat. Ok, il s’améliore niveau relation et commence un peu à mieux s’entendre. Mais dès que le courant passe un peu mieux, il y a un accident et le pire, c’est qu’ils s’enchaînent et s’enchaînent. Il espère qu’un jour, tout ira mieux… Ou non… Même si ce type serait un allié très précieux.
Taïwan : Il faut d’abord savoir que Kiku ne considère pas vraiment celle-ci comme une nation à part entière vu qu’il garde un avis neutre sur la question. Néanmoins, il l’apprécie beaucoup et tente de passer outre le fait qu’il ne faut pas vexer certaines personnes sur la question. 

USA : Il est clair qu’entre lui et Alfred, ce ne fut pas toujours aussi calme. Non parce que déjà : son ouverture au monde; la seconde guerre mondiale et après son occupation. Il est vraiment très clair que ce ne fut pas rose bonbon. Cependant, à l'heure actuelle, il apprécie beaucoup l’Américain qui est un allié précieux et un bon ami.
Italie : Comment dire, Feliciano est un ami vraiment très cher. Déjà, il apprécie beaucoup son pays ou plus précisément sa culture surtout. Mais en plus, leur alliance pendant la Seconde Guerre Mondiale fit de l’Italien, un de ces deux meilleurs amis. Il veut protéger l’Italien et l’aider s’il a besoin d’aide. 

Allemagne : Quand on parle de Feliciano et de Kiku, on ne peut pas oublier le troisième ou deuxième luron de leur groupe, Ludwig. C’est aussi le meilleur ami de Kiku. Il aime son sérieux et sa rigueur dans le travail. Sans compter que les différences des opposants ne sont pas si nombreuses ce qui a en grande partie réussie à les rapprocher.
Angleterre : Arthur est aussi un ami très cher. Déjà, ce fut un de ces premiers alliés occidental et aussi, il se rapprocha très vite de lui si on oublie le caractère sans doute contradictoire avec la tempête calme qu’est Kiku quoique son côté gentleman fût sans doute ce qui les lia. En tout cas, l’Anglais est un très bon partenaire pour boire du thé.

Pays représenté: Etat du Japon




DESCRIPTION PHYSIQUE

Le Japonais n’a pas une apparence extravagante ou qui se remarque au premier coup d’oeil. Son physique est au contraire très simple et aussi discret. Finalement, n’est-ce pas la meilleure des choses pour lui ?

Déjà, Kiku n’est clairement pas grand pour un homme du moins étant donné qu’il mesure 1m70. Néanmoins, cette petite taille lui va parfaitement. Celui-ci ne pèse pas très lourd, sans doute 57 kg. Tout comme il n’est clairement pas gros. En effet, le Japonais est même assez mince. De plus, on va se mentir mais bien qu’il pratique régulièrement certains sports tel que : le kendo ou le tir à l’arc, il n’a pas un muscle. Mais pas un seul.

Le Japonais a une peau très pâle. Et si ses voisins asiatiques ont une peu mate tirant sur le doré, la sienne est juste d’un blanc pâle bien qu’on puisse remarque une légère pointe de ce mat asiatique. D’ailleurs, il n’est pas rare que les joues du jeune homme deviennent rouges pour une raison x ou y généralement due à la gêne ou à la fatigue. Vu que malgré les sports qu’il pratique, il n’est pas sportif.

Celui-ci a un visage relativement fin mais pas féminin pour autant. L’Asiatique a comme tout être humain : une bouche et un nez. Les deux sont assez fins et sa bouche est légèrement rosée. Sur cette même face, vous verrez rapidement les yeux marron du jeune homme. Ils sont en amande, légèrement étiré et ont bien sûr, le fameux cerne qui avec les paupières bombés sont représentatifs des yeux d’Asie du Nord-Est. Ils sont encadrés par de fins sourcils noirs et montrent généralement un regard calme et apaisés. Le jeune homme sourit souvent. Cependant, c’est un petit sourire doux et accueillant reflétant encore l’harmonie intérieure du japonais.

Par ailleurs, non, celui-ci n’est pas atteint de calvitie et a bien des cheveux. Ils sont coupés court et s’arrêtent un peu plus haut que la moitié de sa nuque. Ils sont très droits et aucune mèche ne dépasse généralement de cette coupe parfaitement coiffée. Il a d’ailleurs une France, tout aussi droite. Ils sont d’un noir jais.

Il est courant de le voir habillé de façon traditionnelle en kimono. Cependant, il porte aussi des costumes de salarié-man. Et dans tous les cas, ils sont fermés jusqu’au dernier bouton et serrés jusqu’à l’étouffement. Tous respirent le sérieux. Seulement, quand il est chez lui, il lui arrive de porter des tenues décontractées qui sont loin de l’image sérieuse qu’on lui attribue. Mais qu’y peut-il ? On a bien besoin de se relaxer dans la vie et Kiku n’est pas une exception à cette petite règle. Dans ce cas-là, vous le trouverez aussi bien en jogging qu’en chemise/jean. Décontracté je vous avais dit. 

Voilà, vous connaissez l’apparence du jeune homme maintenant.



DESCRIPTION MORALE

Kiku, il est à la fois la nation de l’ikebana, l’art floral japonais, et du bushido, le code sur lequel repose l’honneur du guerrier. Sabre et origami. Enfin… Est-il vraiment ainsi ? Est-ce qu’il n’est qu’un travailleur acharné ? Ou un de ces otakus qui font la queue le jour de la sortie de la nouvelle édition limite de « Boku dake Ga I*** Machi » dans l’Animate d’Akihabara entre une boutique de figurine et une boutique de jeux vidéos ? Peut-être que oui peut-être que non.

Il faut cependant savoir qu’un mot résume bien Kiku. Un seul. Un unique : sérieux. Il l’est et pas qu’un peu. Tout chez lui respire le sérieux. Déjà, il est très à cheval sur les règles. À votre avis, si elle existe ce n’est pas pour être enfreinte ou alors, elle n’existerait pas. De même pour les horaires, on est ponctuel. Jamais le Japonais ne sera en retard. À la limite, en avance, c’est possible. Mais tout sauf en retard. Ce n’est pas possible ou alors, il lui est arrivé un truc. En plus, c’est un homme très travailleur. Il est efficace, rapide et ne lâche jamais son travail tant que c’est bien fait. En gros, il est sérieux.

L’Asiatique est très gentil. Il ne sait pas dire « non », pour commencer. Pour n’importe quelle tâche, il dit oui. Néanmoins, il y a des exceptions, il ne faut pas rêver. Mais elles sont si rares et même s’il ne veut pas le faire, il se contentera de faire : « eh bien… Comment dire…Bien sûr. », en un petit sourire assez gêné mais il dira oui.

L’honneur, ce mot aussi veut dire beaucoup de choses. Je ne sais pas si vous vous imaginez mais sa vie fut en grande partie basée dessus. Car, s’il est atteint par le déshonneur, c’est son pays qui l’est, sa population. Il ne veut pas voir le déshonneur s’abattre sur le Japon. Sans doute est-ce pour ça qu’il refuse de reconnaître ses crimes. La souillure qui s’abattrait sur lui serait alors plus tenace que le sang séché qui fait luire d’une lueur digne des collines de Kyôto en plein automne les katanas des grandes figures japonaises.

Au fait, de même que l’honneur est important, c’est un jeune homme extrêmement poli et respectueux. Il connaît très bien la politesse et faite de son mieux pour qu’elle soit appliquée à la lettre. Rajoutons qu’il n’aime pas aborder les sujets qui fâchent et fait généralement tout pour les contourner plus ou moins discrètement dans une conversation. De même pour le respect, tout individu le mérite. Tout comme les cultures le méritent aussi. Ce sont deux points importants à connaître avec lui. En plus, il n’aime pas beaucoup la saleté et est donc quelqu’un de très propre.

Il est très mais très timide. Le jeune homme n’a pas l’habitude d’aller vers les gens et est du genre à atteindre le premier contact. Et s’il peut être compliqué pour lui de tout de suite se sentir à l’aise du fait de sa timidité, il se révèle rapidement être un interlocuteur avec qui il se fait bon de parler. Par contre, il faut savoir qu’il est très discret et qu’il n’est pas du genre à se faire remarquer ou alors, il finira rapidement rouge à cause de sa timidité. Après tout, il est plus du genre observateur silencieux que roi de la piste.

Mais en plus, c’est quelqu’un de très prude et que beaucoup qualifient de coincé sans pour autant le connaître. Après tout, il n’apprécie pas les câlines ou tout autres actions qui nécessitent un contact corporel. Il n’aime pas du tout ! Et même il apprécie que la plupart des parties du genre : torse, cuisses, etc soient cachées par pudeur et par politesse. Ou bien qu’il n’y ait pas trop de signes d’affection très fort du style : baiser en public. Mince, la sphère privée existe pour ça.

C’est un homme très calme. Il ne s’énerve que rarement bien qu’il soit plus du genre de la tempête calme qu’on ne voit pas mais qui existe. De plus, il n’est pas très très bavard, le jeune homme appliquant le silence d’or car autant se taire que parler pour ne rien dire. Sans compter qu’il est du genre zen mais vraiment zen, ce qui baisse encore plus les probabilités de le voir s’énerver.

Kiku est nationaliste. Car le Japon mérite de rester un aussi grand pays qui a réussi à s’élever proprement et rapidement. Il ne permet pas qu’on souille ce pays, revenant encore à la question de l’honneur chez lui. Il aime la nation qu’il représente et compte bien l’entretenir pour qu’elle dure… Sans refaire ses erreurs passés. Jamais, il ne les commettra de nouveau. Et il ne compte pas non plus les reconnaître.
Le Japonais est quelqu’un de très ouvert sur la nouveauté. Il est assez curieux aussi et aime apprendre de nouvelles choses. Le monde est grand et passionnant pourquoi passer à côté ? Ce serait idiot, chose qu’il n’est clairement pas.

De plus, le jeune homme a une passion pour sa culture-pop, il a des références et il avait une belle collection chez lui.

Et voilà, maintenant vous savez comment est le jeune Japonais



HISTOIRE (optionnel)


Je le fais dans la semaine ou plus tard mais je le ferai.



TEST RP

C’était une journée presque parfaite. Les oiseaux gazouillaient dans le jardin alors que la lumière baignait la salle d’entraînement du palais impérial d'une couleur sépia auquel contribuaient fortement les fines lattes de feuilles tressées qui constituaient le dojo. On pouvait voir une fine poussière dansait dans la pièce alors que le principal personnage de ce texte était là, au milieu de la salle.

En face de lui, il y avait un sabre. Il regardait la lame brillante qui semblait être un long fleuve à cause de la luminosité qui la faisait luire. Il ferma doucement les yeux. Respira. Tendit la main et l’attrapa avant de couper l’air sous les yeux ébahis du jeune Hisato d’Akishino. L’enfant de 10 ans applaudit la nation ancestrale à qui il avait demandé une petite démonstration de sabre. Certes, Kiku n’avait coupé que de l’air mais cela avait suffi à impressionner l’enfant. Sans doute l’aura du Japonais qui était aussi tranchante que sa lame à ce moment-là.

Le jeune héritier remercia le Japonais en bonne et due forme. Ce que fit aussi le représentant du Japon en s’inclinant délicatement en face de celui qui était le descendant de ceux qu’il considérait comme des dieux, donc un dieu aussi. Or les nations sont inférieures au dieu et même Kiku était trop modeste pour se considérer supérieure à qui que ce soit. Il se releva alors que l’enfant partait sans doute pour trouver un autre jeu en laissant grand ouvert la porte coulissante du lieu.

Kiku se leva lentement et alla fermer ladite entrée. Il regarda le jardin qui se dévoilait à lui. Il regarda cette mare brillante et l’herbe rase brillant d’un vert émeraude sous le doux soleil. Il ferma lentement la porte pour mieux profiter de cette scène qui lui prenait un sourire avant de retourner s’entraîner un peu.
Cette fois, il ne prit pas un véritable sabre mais plutôt un boken de bambou. Il ne fallait pas confondre l’entraînement à la pratique véritable bien que les deux étaient liés. Il s’apprêtait à commencer une série de coups qui avec un ennemi réel aurait visé le cou quand il crut voir son reflet bouger du coin de l’oeil. 

Dans quoi se reflétait-il ? Dans un miroir qui avait été mis là par un des occupants du palais. Qui ? Peu importe. Le Japonais crut rêver et reprit ses frappes au rythme de ses « ah ! » plus ou moins fort. Il sentit alors cette impression désagréable. Celle d’être observé. Espionné. Et avec cette aura remplie d’onde négative et de mauvaise attention. Et encore, ce reflet qui semblait se mouvoir à un autre rythme que la personne en face de la glace qui n’était autre que lui, Kiku Honda.

Le Japonais soupira et pensa à une mauvaise blague du jeune héritier mais cela aurait été trop gros pour l’enfant se dit-il. Honda se rapprocha du miroir sans doute était-ce la fatigue. Après tous les cernes sur son visage démontraient qu’il n’avait que peu dormi à cause du travail ou des préparatifs pour le départ du Premier ministre Shinzo Abe vers Pearl Harbor.

Il commençait à se dire que son imagination lui avait joué des tours quand, après être arrivé à une distance trop raisonnable de l’objet et après avoir fait demi-tour, il tomba en avant en se sentant aspiré et agrippé par une chose ou par quelqu’un. Il résista et tenta d’attraper la garde du sabre qui avait servi à impressionner le jeune « prince » pour briser ce miroir maudit mais non, il ne fit que l’effleurer avant de se faire entièrement prendre par le miroir.

Que se passa-t-il dans ce passage entre son monde et le leur ? Le noir. Juste le noir. Les ténèbres qui vous prennent et vous aspirent vers leur monde.


Derrière l'écran

Surnom: Généralement, Capu.
Comment êtes-vous arrivé ici: Je ne sais plus.
Un petit mot: Pas grand chose.
Code: Eh bien, c'est personne, je pense.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 04/01/2015

MessageSujet: Re: "Le malheur peut-être un pas vers le bonheur...Quoi que le bonheur semble s'éloigner peu à peu."| Kiku Honda [Finit]   Lun 2 Jan - 4:46


«Bienvenue à toi Kiku »

Bon alors on m'a interdit de faire la blague du 'kikoo !' alors je m'abstiens.
Très joli test RP ♥ ! Et un petit japonais à bord ! Bon courage à toi dans ce nouveau monde !

Ta fiche est validée ; tu peux désormais commencer à RP. Passe un bon moment en notre compagnie !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldhetalia.forumsdediscussions.com
 
"Le malheur peut-être un pas vers le bonheur...Quoi que le bonheur semble s'éloigner peu à peu."| Kiku Honda [Finit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] de IE6 vers IE8
» [Résolu] Sécurité Wifi WEP vers WPA sur LiveBox
» Chargement d'une route de MapSource vers Garmin 2350.
» Transferer favoris vers carte SD ?
» Boite mail, lien webmail dirigeant vers un autre forum.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant propos :: Présentation :: Fiches validées :: 1P-
Sauter vers: