AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yé dormais pas dou tout, yé réfléchissais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espagne/Antonio F.C.

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 04/02/2017

MessageSujet: Yé dormais pas dou tout, yé réfléchissais.   Sam 4 Fév - 16:16




Espagne
Texte alternatif 
Nom: Fernandez Carriedo
Prénom: Antonio
Age: environ vingt-cinq ans d'apparence
Date de naissance: 12 février
Relations:
Spoiler:
 
Pays représenté: Royaume d'Espagne aussi connu sous le nom très champêtre de Sapin




DESCRIPTION PHYSIQUE

  Les premières choses que l'on peut observer d'Espagne sont une coiffure désordonnée, un visage plutôt rond, une peau hâlée, en contraste avec le vert intense des yeux. Il possède une carrure se situant dans la moyenne. Les épaules sont larges, sans excès, le corps est peu tonique, la musculature peu travaillée : pas de surpoids déclaré, mais un manque flagrant d'effort physique.  Son poids oscille selon la quantité de bouffe ingurgi... je veux dire, selon les jours. Il faut savoir que ce gars-là, alors certes il boit pas souvent, mais il mange, et il ne fait pas semblant. C'est le genre à grailler une assiette qui contient quasi la ration calorique hebdomadaire d'un adulte moyen, et de demander elle-est-où-la-suite. Ah parce que oui, là tu les sens, les gènes : la bouffe il adore ça. La silhouette est relativement passe-partout. Ni carré, ni fluet. Ce n'est ni une montagne de muscles, ni une pitite chose. Et vu l'hygiène de vie complètement dégueulasse, il mériterait un peu plus de problèmes de ce côté là. Oui, c'est de la chance pure et simple.
Son visage se dessine en un ovale des plus courants, la teinte de sa peau se situe dans des teintes intermédiaires. Au coeur de ce visage, le regard, vert, est vif et mouvant. Il se pare, pour l'essentiel du temps, de divers degrés d'intérêts, selon l'occupation de son propriétaire, et souvent d'une lueur brillante d'amusement - généralement lorsqu'il est sur le point de balancer une connerie. Ce regard, comme l'intégralité du visage aux traits très mobiles, est une jauge fiable de son état d'esprit. Il est très, trèèès expressif, jusqu'à la bouche : les divers mouvements et torsions qu'elle exécute sont tout aussi révélateurs que son regard ou son expression générale. Taux d'impassibilité zéro. Soit dit en passant, il en va de même pour les mains, tout aussi traîtresses : il s'agit d'un être dont le langage est très gestuel, et qui ne s'en rend pas forcément compte.
Ses cheveux... Eh bien à vrai dire, ses cheveux vivent leur vie. On en peut pas dire qu'il y accorde un soin particulier.
Concernant ses habitudes vestimentaires, il... Un instant. Ses habitudes vestimentaires ? On parle bien du gars qui ne daigne se fringuer que parce que sans vêtements, pas de poches pour y mettre son bordel ? Misère. Eh bien donc, concernant ses 'habitudes vestimentaires', ce n'est pas un adepte de recherche élégante, ni même simplement du moindre style. Il porte ce qui lui tombe sous la main le matin. La seule chose qu'il demande à ses vêtements, c'est de ne pas l'engoncer et ne pas gêner ses mouvements.  Espagne porte en lui toute l'essence des villes de plage. Moins il a de tissu sur lui, mieux c'est. Non, pas de tendances exhibitionnistes. Juste un profond désintérêt pour la sape, doublé d'une sensation de carcan textile.

Globalement, l'attitude est légèrement apathique. Il marche en traînant les pieds sur le sol, et ne semble pas très enclin à fournir d'effort physique. Espagne est résolument plus à l'aise allongé ou assis, que debout. Le terme exact serait 'vautré'. Paradoxalement, il arbore un sourire quasi-permanent, et renvoie généralement une impression chaleureuse et accueillante. Il lui arrive, fort ponctuellement, d'avoir des 'coups de sang' au cours desquels il s'anime et parait beaucoup plus tonique, s'exprimant avec davantage de fougue, pour ne pas dire qu'il gueule purement et simplement, avec tout son enthousiasme.



DESCRIPTION MORALE

Il convient de reconnaître à l'espagnol qu'il possède un certain rayonnement. Très souriant, il se montre optimiste et positif, ne fait pas état d'idées noires, et il est très rare de le trouver déprimé, et il relativise et minimise très facilement. C'est une personnalité cancanière, souvent au courant des bruits de couloir et fort au fait des potins. Il sait également se montrer patient, voire même, plus rarement, s'effacer, s'il en ressent le besoin. C'est quelqu'un de très accessible, qui se montre facilement intéressé. En revanche, il évite soigneusement toute forme de conflit, peut-être par paresse d'esprit, peut-être pour préserver sa vision positive.
Il a pour habitude de ne pas se prendre la tête, à traduire par : qu'il est d'une inconséquence à peine croyable. Non, on ne parle pas de manque de prévoyance, ce serait peu dire. Il est aussi léger que malavisé et pour les plus sévères, peut même passer pour irresponsable. Pour qu'il prenne quelque chose au sérieux, parce que oui, au fond, il en est capable, eh bien il faut impérativement qu'il en voie l'intérêt au préalable. Et la perception d'intérêt, ou celle de priorité, est chez lui extrêmement aléatoire et redoutablement imprévisible. Et souvent, quand même, eh bien "c'est pas graaave" (Réplique à valeur ajoutée), le nombre de a étant proportionnel à son degré de flemmardise,
Bien sûr, la conséquence logique d'un tel comportement puant l'immaturité à douze kilomètres est qu'il semble difficile de lui faire confiance pour quoi que ce soit. Eh bien, c'est à tort, parce que lorsqu'il se décide à s'investir, c'est complètement et entièrement. Peu importe sur quoi il s'engage, il n'en dévie pas. D'ailleurs, cette inconséquence est contrebalancée, heureusement, par une dose généreuse de diplomatie, ou plutôt, de conciliance. Ce n'est pas le genre de type qui va aller chercher le conflit pour le fun ou qui va s'obstiner pour le plaisir d'avoir le dernier mot. Ça, ce n'est pas son truc à lui.
Mais alors, qu'est ce donc que 'son truc à lui' ? Eh bien, plein de choses. C'est une personnalité solaire, et il aime plus de choses qu'il n'en déteste. Volontiers souriant, il se montre optimiste et positif ; les idées noires sont vite balayées, et il relativise et minimise facilement. La plupart du temps, il est très enjoué, gai et jovial, enthousiaste par défaut, pour tout et n'importe quoi - surtout n'importe quoi, ok.
Espagne est résolument sociable. Il est accueillant, et extrêmement accessible à toute forme d'approche pacifique. Il écoute relativement facilement, mais présente par moments une logorrhée intense. Il lui arrive de s'exprimer d'une voix forte, alourdie d'un lourd accent qui fleure bon le soleil et les vacances d'été, mais il s'agit de l'expression de son intérêt, et non d'une volonté de se faire entendre au détriment des autres - même si le résultat est le même. De même, ce n'est pas une personnalité contrariante ; encore une fois, la paresse d'esprit en est probablement la source. C'est un suiveur avant tout, qui laisse autant que possible son entourage réfléchir et prendre des décisions.

Il vous apprécie ?  Bien. Bravo. Plus qu'à espérer que vous vous en accommodez, parce que vous en vous en débarrasserez plus jamais. Il est constant, très constant, redoutablement constant. En effet, quand il se prend d'un réel intérêt pour quelque chose ou quelqu'un, c'est puissant, intense, quasi inconditionnel, et surtout uuun peu envahissant. En gros, la bonne nouvelle, c'est que c'est sincère et durable. La mauvaise nouvelle, c'est, euh.. ben, que c'est sincère et durable. Mouaip. Pour lui,  'y a pas de problème, y a que des solutions'. Si t'es son pote, alors tu as toute sa dévotion. Ça passe même avant les choses importantes (selon l'article 454H864 de son code de vie personnel intérieur, il est établi que 'glander' et 'faire un chateau avec des cure-dents sur un coin de comptoir' sont considérées comme des choses importantes).
Concernant sa gestion des aversions... à vrai dire, c'est déjà plus rare. Comme déjà dit, ce n'est pas quelqu'un qui s'épanouit dans les rapports conflictuels. Il ne les fuit pas, mais il évite de les provoquer. Cependant, s'il se prend d'aversion pour quelqu'un, le schéma est le même. Des piques, des vannes, systématiques, constantes, obstinément, aussi tenace qu'un vieux yorkshire hargneux qui a chopé le pantalon du facteur. Ça reste bon enfant. Mais dans les cas vraiment extrêmes, supposément rarissimes mais jamais entièrement impossibles, il sera virulent, voire carrément fielleux, incapable de la fermer, et grande gueule jusqu'au bout, même s'il se prend une tôle.  
 Pas de manque ou d'excès d'assurance ; de ce côté l'équilibre est bon. Il parle aisément, très souvent trop fort, que ce soit en public ou en comité restreint. Son attitude propre à mettre à l'aise tend à faciliter le dialogue. L'échange de banalités est d'ailleurs une pratique qui lui est familière. A noter une capacité marquée à ne pas prêter attention aux critiques extérieures concernant son allure ou sa nonchalance.
Hormis ce côté débordant, son principal problème social, c'est l'alcool. Il ne le tient pas. Pas du tout. Hormis quelques désagréments dont il vaut mieux ne pas se rendre compte - un changement net de comportement, pouvant atteindre des sommets d'inconvenance  -  assez vite, il finit par discuter avec un pied de chaise en lui jurant la main sur le coeur qu'en vrai il a pas bu tant que ça et que viens on va en reprendre un. A préciser qu'à ce jour, aucun pied de chaise n'a souhaité donner suite.
Et enfin, pour synthétiser ses centres d'intérêt..... Bien que la procrastination et l'inactivité soient ce qui paraissent lui convenir le mieux, il fait état d'un grand intérêt pour la musique - il joue en effet de la guitare, à des heures pas toujours très judicieuses, son métabolisme à jamais bloqué à l heure espagnole. Il a un bon niveau de maîtrise de cet instrument, et chante assez juste, mais il a la manie d'écrire ou pire, d'improviser des paroles, discipline pour laquelle il n'a strictement, mais alors, strictement aucun talent.
Et il nourrit une étrange passion pour les tomates.



HISTOIRE (optionnel)


Décrivez l'histoire de votre nation, nous ne voulons pas un cours d'histoire, ni un copié-collé de Wikipédia, vous devez nous raconter à votre manière, en mettant simplement les dates les plus importantes aux yeux de votre nation, comment celle-ci à évolué avec le temps pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui, par quoi elle est passée, les bonnes choses comme les mauvaises.



TEST RP

« Hola Gil ! T'es pas là ? Y'ai oune trouc terrible à te raconter ! Rappelle moi quand t'as mon message ! »

« Hola Francis. Ye souppose que t'es occoupé à draguer, muchacho. Rappelle moi ! »

« Hola Felicianito ! Si, y'ai eu ton message de ce matin, pero ye sais pas où il est Lovinito, ye l'ai pas vou depouis... oune bonne semaine déjà. »

« Hola Lovinito ! Appelle Feli, il te cherche partout ! Pourquoi tou réponds pas quand ye te sonne ? Oye me dis pas que t'es encore fâché pour cette histoire de mayonesa sous la pizza ? »

« Madre de Dios Gilbert, si t'es en train de découver, c'est que t'as pris oune sacrée couite, ça fait trois jours ! T'as perdou ton chargeur ? Ye vais commencé à m'inquiéter. Rappelle moi ! »

« Hola Bel. Dis, Francis il est pas chez toi par hasard ? No, no, y a rien d'ourgent, y'essaie de l'avoir depouis avant-hier, c'est jouste qu'il a oune fouite au soud et il m'inonde la Catalogne. Si tou le vois, dis loui qu'il m'appelle vite ! Gracias carina ! »

« Hola ? Ah no désolé y'ai pas vou Alfred... Tou es qui ?? Comment tou dis ? Cana-qué ?. Euh... Tou es oune copain de Sealand, c'est ça ? »

« Hola Francis ! Ye t'appelle pour te dire qu'y a l'anglais qui est complètement bourré, en train de faire oune strip tease, tou devrais venir ! »

« Hola, Bel ? No, ça a pas marché, il est pas venou. En même temps l'anglais, tou l'as vou récemment, toi ? No, moi non plous... »

« Hola Ludwig ? Ye cherche Gilbert, tou sais où il est ? Tou le cherches aussi ?? Joder ! »

« Hola Bel ? Sisi y'ai eu ton message. Pays-Bas aussi ? Et y a Oukraine qui a dit à Liechtenstein qui a dit à Souisse qui a dit à Autriche qui m'a dit que Roussie aussi ! »

« Hola Felicianito ? Tou as toujours pas de nouvelles de Lovinito ? Por Dios hijito moi, ne pleure pas ! Si ça se trouve ils sont tous allés dans oune souper parc d'attraction et ils ont perdou la notion dou temps... sisi depouis deux mois... Mais y a oune raison, c'est sour ! Ils vont revenir vite, ye te promets ! »

« Hola Gil... Ye crois que ta messagerie est satourée... En fait ye crois que ça enregistre même pas là... Ye vais t'envoyer oune SMS. »

« Hola Francis, ye sais pas si tou vas avoir ce message vou que t'as pas l'air d'avoir eu les cinquante-trois autres, pero c'était pour te dire qu'on doit faire oune réounion pour compter combien vous êtes à pas être là... Fais vite signe si tou as le message. »

« Hola Bel ? Dis, y a oune type bizarre, ça fait cinq fois qu'il appelle pour savoir si y'ai pas vou Alfred ou Francis ou Arthour... Ah, toi aussi il t'a appelé ? Por Dios c'est qui ? Canada, c'est oune pays ça ? »

« Hola Lovino... Ye sais pas si tou vas avoir ce message, pero ye voulais te dire bon anniversaire.... »

« Hola Gil... Joyeux Noël, muchacho. Ye prie pour qu'on te revoie bientôt. »

« Hola, Francis. Bonne année à toi chiquito, où que tou sois.»


**********

La vie était devenue assez morne, mais surtout, plombée d'inquiétude. Les nations disparaissaient les unes après les autres, il venait d'apprendre d'ailleurs que c'était pas beaucoup mieux concernant les pays nordiques et ceux d'Asie. On aurait dit que quelque chose les avalait un par un, sans distinction... Sauf Portugal bien sur, ah bah non, lui il était encore là, hein ! Rien d'étonnant selon Antonio, il était intenable au point que même l'enfer s'empresserait de le recracher.
Le royaume d'Espagne tenait sur deux piliers : manger et dormir. Et là... Il était difficile de se livrer avec insouciance à l'un ou à l'autre.  Bien sûr, les premières disparitions dont il avait pris conscience étaient celles de ses proches, mais ceux qui restaient avaient eu beau mettre en place un réseau d'information qui tenait d'ailleurs plus de la place du village ou de radio-commère, d'autres s'évanouissaient dans le néant, sans arrêt.
Qu'est ce qui pouvait faire disparaître une nation, alors même que son territoire était encore existant ?? On les avait cherchés dans tous les coins, en vain.

Il balança son téléphone plus loin sur le canapé où il s'était vautré peu avant. A quoi ça servait. Il laissait des messages depuis des semaines, des mois, et probablement personne ne les écoutait. Il priait fort chaque jour, il avait même recommencé à bouger son cul de son lit tous les dimanches pour aller réclamer à domicile l'intervention divine. Sûr que la Santa Maria pouvait les ramener, non ? Et puis si ça faisait trop d'un coup à faire voyager, bah au pire, hein, elle pouvait laisser Angleterre ou Pays Bas ou Russie de côté et leur faire prendre le vol suivant, ce genre de truc.
Il se pencha sans se déplacer par ailleurs, atteint d'une intense flemme de bouger, pour saisir le manche de sa guitare..abandonnée au pied du canapé. Uuuh trop court... son bras se tendit un peu plus... Le bout de ses doigts effleura le bois. Son poids bascula légèrement dans le fond du canapé pour compenser le déséquilibre dû à son bras qui se tendait un peu plus encore au dessus du vide. Sa main, enfin, se referma sur le manche de l'instrument, à l'instant précis où le reste de son corps fut aspiré en un instant.

Lorsque l'on perd quelque chose, on le retrouve souvent dans les replis des canapés, vous savez, à la jonction de l'assise et du dossier. Il s'y trouve bien des choses étranges... Les stylos perdus, les jouets du chien, les clés qu'on n'avait jamais retrouvées....
Et, dans le cas présent... un accès placé de manière extrêmement sournoise vers un autre monde.


Derrière l'écran

Surnom:
Comment êtes-vous arrivé ici: DC
Un petit mot: je suis faible et sans volonté.
Code: Bah j aurais bien dit Chuck Norris mais paraît qu'Oliver il a la tête à Chuck accrochée au dessus de sa cheminée, donc bon...






Dernière édition par Espagne/Antonio F.C. le Lun 6 Fév - 8:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
France / Marianne B.

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: Yé dormais pas dou tout, yé réfléchissais.   Sam 4 Fév - 18:35

OUI OUI OUI TU ES LAAAAAAAA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prusse / Gilbert B.

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 22/10/2016

MessageSujet: Re: Yé dormais pas dou tout, yé réfléchissais.   Sam 4 Fév - 18:41

MA TOMATE D'AMOUR EST ENFIN LA!! LE BAD FRIEND TRIO EST AU COMPLET !!
TREMBLE OLIVER, TA FIN EST PROCHE !!

Et même si t'es faible et sans volonté, je t'aime quand même ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romania/ Vladimir D.

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Yé dormais pas dou tout, yé réfléchissais.   Dim 5 Fév - 11:51


MON TONIO CHERI D'AMOUR QUE J'AIME !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lituanie/ Adomas L.

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 27/03/2015

MessageSujet: Re: Yé dormais pas dou tout, yé réfléchissais.   Dim 5 Fév - 12:11

Haha voilà Spain qui débarque !! et je sais que tu adore mon surnom très champêtre "Sapin "~
courage pour la suite de fiche, j'ai hâte de voir comment tu arrive parmi nous o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 04/01/2015

MessageSujet: Re: Yé dormais pas dou tout, yé réfléchissais.   Lun 6 Fév - 20:50


«Bienvenue à toi Antonio »

Houuu LE BAD FRIEND TRIO EST AU COMPLET attention tout le monde!


Yé valide donc ta fiche ; tou peux désormais commencer à RP. Passe Oune bon moment en notre compagnie !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldhetalia.forumsdediscussions.com
Italie du Sud/ Lovino V.

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: Yé dormais pas dou tout, yé réfléchissais.   Mar 7 Fév - 10:28


Oh non pas toi !!

Je t'aime quand même ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yé dormais pas dou tout, yé réfléchissais.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yé dormais pas dou tout, yé réfléchissais.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marcher tout en étant bourré
» ♠ Tout est relatif, seul la Vodka est Absolut
» Création d'un groupe Tout sur RRTC
» Ecran tout bleu
» [Fermé] PC Lent Mais tout neuf ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant propos :: Présentation :: Fiches validées :: 1P-
Sauter vers: