AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis tellement génial que j'ai pas besoin de titre | Prusse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prusse / Gilbert B.

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 22/10/2016

MessageSujet: Je suis tellement génial que j'ai pas besoin de titre | Prusse   Sam 22 Oct - 17:20




Prusse 100% original
Texte alternatif
Nom: Beilschmidt
Prénom: Gilbert
Age: la vingtaine
Date de naissance: 18 Janvier
Relations: France et Espagne, ses meilleurs potes, ceux sur qui il peut compter pour faire les 400 coups.
Allemagne : son p'tit frère, son west adoré.
Germania : vati ♥
Pologne : un moustique écrasé sur le pare-brise de son existence
Hongrie : une folle à poêle
Russie : un sale type avec qui il ne s'entends absolument pas
Autriche : un aristo qu'il aime embêter avec amour
Italie : un condensé de cuteness à l'état pur
Pays représenté: la Grande et Génialissime Nation Prussienne, abrégée en Prusse.




DESCRIPTION PHYSIQUE

Les yeux rouges écarlates du prussien détaillaient avec grand intérêt le splendide reflet dans le miroir. Et quel reflet ! Celui de l'homme -que dis-je- de la nation la plus géniale que le monde n'ai jamais porté : Gilbert Beilschmidt.

Bien droit, toujours le mention fièrement relevé et le torse bombé, Gilbert est un homme au charisme naturel. Quoi que plus petit que son frère, il n'en reste pas moins facilement remarquable. De part sa voix puissante, certes, mais aussi par son apparence... Originale.

En plus de son regard rubis, la chevelure argent du jeune homme, coupée court et coiffée à la va-vite, ne passe pas inaperçue. Bon il est également aussi blanc qu'un cul de nourrisson, mais au fond, même ça c'est génial !

Portant uniquement son super caleçon aux couleurs de la Prusse -même si le noir et le blanc ne sont pas des couleurs- monsieur Gilbert s'amusait à prendre des poses viriles dans son miroir. Et il peut se le permettre, car il est bien fichu. Il a de génialissimes muscles là où il faut, mais pas trop non plus. Ressembler aux bodybuildeurs c'est pas son délire.

Comme beaucoup de nations, son corps a subit les aléas de l'Histoire et des cicatrices barrent son dos et son torse. Chacune d'entre elles renferment une histoire, content une bataille et hurlent que Gilbert n'en reste pas moins génial.

Enfin, désolée mesdemoiselles, le prussien enfila son fétiche uniforme d'un bleu profond -bleu qui porte modestement le nom de bleu de Prusse- et une croix de fer vint orner sa cravate. Ah, et il ne faut pas oublier la petite boule de plumes jaunes perchée sur son épaule. Chaque grand homme à un conseiller, un fidèle acolyte. Gilbert a donc Gilbird.

Notre prussien était enfin prêt, la journée allait pouvoir commencer.



DESCRIPTION MORALE

Et une journée dans la tête du prussien, c'est long et plein de péripéties incroyables. Pourtant, tout cela peut être résumé en un seul mot : GENIAL.

C'est par cet adjectif que notre albinos aime se qualifier, faisant de lui un personnage doté d'une grande modestie. Et d'un putain d'ego long d'au moins cinq mètres. Un poil vantard, un chouia orgueilleux, Gilbert est ce genre de personne fière de ce qu'il est et de ce qu'il a accompli. Même s'il doit le rabâcher sans cesse pour que son entourage réalise enfin sa grandeur.

Leader né, Gilbert possède un certain talent pour trouver les mots qu'il faut et remonter le moral de ses proches. Sa franchise est exceptionnelle, lui faisant dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. Il n'est pas non plus très pudique et aborde avec facilité tout les sujets. Quelques vulgarités peuvent lui échapper, mais il est loin d'égaler le niveau de l'italien du sud.

Impulsif, réagissant au quart de tour, notre prussien ne refuse jamais une bagarre. De toutes manières, il est bien trop génial pour perdre ! Ses colères sont glaciales, rendant l’albinos froid et cruel et il cherchera uniquement à blesser la personne en face, que se soit mentalement ou physiquement. Si c'est lui qui est blessé -et il faut y aller fort pour briser cet ego sur-dimensionné- monsieur se refermera sur lui-même, préférant s'isoler un peu pour cogiter sur ce qui lui a été reproché. C'est un homme, il ne laisse donc jamais voir ses blessures.

Aussi exubérant soit-il, Gilbert est quelqu'un de rongé par une terrible phobie, qui le hante jour et nuit, à chaque instant de sa géniale vie. La peur de disparaître. Pire, la peur d'être oublié, de se retrouver seul. Cette solitude effraie au plus au point notre ami, qui redouble d'efforts pour être apprécié, aimé et surtout remarqué. En bien ou en mal d'ailleurs. Se pavaner, clamer qu'il est la perfection incarnée, tout ça n'est qu'une façade, un moyen détourner pour se sentir vivant, pour exister, tout simplement.



HISTOIRE (optionnel)


« Si vous voulez connaître l'incroyable histoire de la Prusse, va falloir attendre que j'ai de l'inspiration ! Mais en attendant, ne retenez qu'une seule chose : je suis génial ! »



TEST RP

C'est déterminé que le prussien sortit de chez lui, bravant courageusement le froid qui s’abattait dans la région. La sale saison était de retour et comme le faisait remarquer Gilbert : on se gèle les couilles ! Chacun de ses pas laissaient une trace dans la boue, signalant à tout le monde que le Grand et Majestueux Gilbert avait foulé ce modeste chemin.

C'était Maria, sa petite sœur totalement génialissime, qui avait disparue la première. Puis ce fut le tour de sa Mütti. Rapidement les rumeurs impliquant la disparition de nations s’amplifièrent et elles étaient devenues l'unes des préoccupations majeures. Italie du Nord, Canada, France, Angleterre, ...etc. Tant de noms, tant d’ennemis, d'amis ou de frères portés disparut.

Il fallait donc quelqu'un pour les retrouver.
Il fallait Gilbert.
Et Gilbird.

Le poussin, bien au chaud dans les plis de l'écharpe prussienne, se mit à piailler dans les oreilles de son maître, alertant ce dernier d'un danger tout proche. Une ombre sournoise se faufila derrière le duo. Gilbert fit volte-face. Son cœur s'emballa dans sa poitrine, ses yeux écarlates sondaient les alentours, ses oreilles étaient à l’affût du moindre bruit suspect.

Rien. Personne.

Pourtant, Gilbert avait l'étrange impression d'être observé. Certes, être le centre de monde demeurait l'activité préférée de l'albinos, mais le regard porté sur lui en cet instant précis n'avait rien de celui d'une fangirl hystérique.

Après avoir constaté que personne ne le suivait, notre génial Gilbert avança à nouveau. S'il se transformait en stalagmite à cause du froid -aussi génial soit-il- il ne serait plus d'aucune utilité pour ses compères disparus. Il continua donc sa ronde dans le parc, scrutant l'horizon et cherchant le moindre indice.

Mais tout était calme. Trop calme.

Il arriva enfin aux abords du grand lac. Sa surface lisse, brillante, renvoyait au prussien sa géniale image. Tel Narcisse, il resta un moment planté là, à contempler inlassablement son splendide reflet. Soudain, il remarqua un défaut. Ouais, un défaut sur sa splendide personne. Enfin, ce n'était pas lui vu qu'il avait un défaut. Mais quand même, cela l'intriguait.

Alors, stupidement, il se pencha un peu plus vers ce visage plein de défauts. Et plus il l'étudiait, plus il se rendait compte que ce n'était qu'une vulgaire copie de sa propre personne. Un double raté, vaguement ressemblant et sans aucune once de génialitude dans les veines. Pour provoquer son reflet, il lui donna une pichenette dans le front et troubla la surface du lac. Son manque de réaction fit rire Gilbert... Jusqu'au moment un bras surgit des eaux, attrapant le col prussien et l’entraînant dans les profondeurs abyssales.

Ou presque.

L'albinos se retrouva alors dans une étrange ruelle, le petit Gilbird tremblant de peur contre lui. Il pleuvait des cordes, l'orage grondait et la terre tremblait. Limite il assistait à la fin du monde. Cherchant un repère, un bâtiment connu ou un visage familier, le germanique aperçut alors un petit bar d'où provenait une douce lumière.

Et il devait certainement y avoir de la bière.

Voyant cela comme un signe du destin, il s'y dirigea d'un pas conquérant, sans se douter que l'endroit grouillait de psychopathes sanguinaires totalement dérangés.

Bienvenue dans l'Autre Monde, Gilbert. Et bonne chance.



Derrière l'écran

Surnom: Dieu
Comment êtes-vous arrivé ici: J'ai vu la lumière au bout du tunnel
Un petit mot: J'ai fait lv2 espagnol, j'ai jamais joué Prusse ou un autre germanique, donc je parle pas un mot d'allemand. Ça va être génial XD
Code: Personne





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je suis tellement génial que j'ai pas besoin de titre | Prusse   Sam 22 Oct - 17:33

OH YEAH! MON AWESOME JUMEAU EST DANS LA PLACE!

BIENVENUUUUE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Je suis tellement génial que j'ai pas besoin de titre | Prusse   Sam 22 Oct - 17:49

Faut commencer par les insultes, c'est ce qu'on apprend le plus vite en général.

Willkommen schnee !
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne / Lutz B.

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 26/08/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: Je suis tellement génial que j'ai pas besoin de titre | Prusse   Sam 22 Oct - 17:51

Hallo bienvenu à toi "brüder"

Ont commence doucement à se compléter c'est super
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 04/01/2015

MessageSujet: Re: Je suis tellement génial que j'ai pas besoin de titre | Prusse   Sam 22 Oct - 17:51


«Bienvenue à toi Gilbert»

Un autre germanique! Il nous manque que West et les 2p prusse et germania et vous êtes au complet!

A ce que je peux voir ta fiche est complète et fini.
Voici enfin l'une des plus grande nation parmi nous. Je suis heureux de voir que tu a rejoint nos rangs.

Cette venu va faire plaisir à une jeune fille prussienne, qui meurt probablement d'envie de retrouver son cher "jumeau" .  
Tu peux désormais commencer à RP. Passe un bon moment en notre compagnie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anotherworldhetalia.forumsdediscussions.com
France / Marianne B.

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: Je suis tellement génial que j'ai pas besoin de titre | Prusse   Sam 22 Oct - 18:56

Mon dieu ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ j'aurais tellement besoin d'un awesome comme toi pour me protéger /pan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis tellement génial que j'ai pas besoin de titre | Prusse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis tellement génial que j'ai pas besoin de titre | Prusse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis le sentiment de rejet exacerbé de Jack.
» Je suis le pire cauchemar des chocapics !! Mouahahaha
» (résolu) bonjour je suis bien embêter avec un cheval ou un virus
» je suis la chouette
» Je suis étourdie de chercher hi hi hi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant propos :: Présentation :: Fiches validées :: 1P-
Sauter vers: